1E-1 s Compléments Histoire du Vide
DEBUT DES TEMPS ?     (2) (3) (5) (6) (15) (24) (28) (29)

Y a t'il un début au temps ?
On peut envisager un temps zéro à jamais inaccessible, la réalité physique du temps étant exprimée, par exemple, par le logarithme du temps ordinaire.
On peut envisager un Univers cyclique, où le Big Bang aurait été précédé d'un "Big Crunch".
On peut envisager un Univers sans frontière ni bord.
On peut envisager la création de l'Univers à partir d'une fluctuation du vide quantique Dans ce cas, on peut envisager des Univers multiples dans l'espace ou dans le temps.
La théorie des " Supercordes" permet d'envisager une cosmomogie antérieure au Big Bang , auquel cas le temps pourrait avoir toujours existé .
Big-Bang. Expansion de l'Univers. Création, puis annihilation de la matière.
FIN DES TEMPS ?     (5) (6) (7) (8) (31)
Suivant la valeur de la Constante Cosmologiqueet de la densité:
Ou bien l'expansion de l'Univers ralentit, puis s'annule, l'Univers passant ensuite par une période de contraction qui se terminerait dans un "Big Crunch". Ce serait alors la fin du temps, à moins que l'Univers rebondisse et subisse des cycles Expansion-Contraction de plus en plus amples.
Ou bien l'expansion de l'Univers continue indéfiniment, sans jamais s'arrèter. L'Univers se refroidit alors indéfiniment (Big Chill). Dans ce cas, suivant la valeur de la Constante Cosmologique, ou bien l'expansion ralentit, ou bien elle s'accélère. Aux dernières nouvelles (1999), il semble que l'expansion de l'Univers soit dans une phase d'accélération. Si cette accélération continue indéfiniment, une partie de l'Univers sera à tout jamais inaccessible à l'observation (sauf si l'univers a un volume fini ? (31)) .


DEBUT ET FIN DES TEMPS
COMPLEMENTS
Retour vers Debut et fin des temps
Big Crunch



BIG CRUNCH    (6) (7) (8) :
Deux destinées possibles pour l´Univers : Soit l'Univers s'étendra indéfiniment et se refroidira continuellement en tendant asymptotiquement vers le zéro absolu (Big Chill), soit l'Univers finira par se recontracter pour terminer dans un "Big Crunch". La séquence d'évènements qui précèderait le Big Crunch, mesurée en temps avant le Big Crunch, est la suivante :
  1. 15 Ga avant le Big Crunch, l'Univers se contracte en un volume ou la densité d'énergie est la même qu'actuellement.
  2. 900 Ma avant le Big Crunch, l'Univers est 5 fois plus petit qu'actuellement. Les galaxies (si elles existent encore) sont jointives et ne peuvent se distinguer les unes des autres.
  3. 10 Ma avant le Big Crunch, la température est de 300 degrés. L'Univers est 100 fois plus petit qu'actuellement. L'Univers n'est plus qu'un champ d'étoiles accélérées par l'agitation thermique à 3000 km/s.
  4. 700000 ans avant le Big Crunch, la température est de 3000 degrés K. Les photons dissocient les atomes d'hydrogène interstellaire en électrons et protons. Univers 1000 fois plus petit qu'actuellement.
  5. Un an avant le Big Crunch, la température à l'extérieur des étoiles devient plus grande que leur température interne, et celles-ci commencent à se décomposer. Peu après la destruction des étoiles, des trous noirs supermassifs commencent à engloutir la matière stellaire restante, ainsi que toute matière et rayonnement interstellaires
  6. 3 minutes avant le Big Crunch, les trous noirs supermassifs entrent en coalescence, et finissent par se fondre dans un immense trou noir de la taille de l'Univers.
On peut envisager que l'Univers soit cyclique et subisse des cycles Expansion-Contraction de plus en plus amples.
Retour vers Debut et fin des temps
Evolution


Début / Fin des temps - Ce qui n'évolue pas, ce qui évolue
(Hypothétique)
Ilya Prigogine (17) suppose que la naissance de notre univers est un évènement dans l'histoire du cosmos, et que nous devons attribuer à celui-ci un temps qui précède la naissance même de notre univers. Dans cette hypothèse, le temps serait éternel. Nous avons un âge, notre civilisation a un âge, notre univers a un âge, mais le temps, lui, n'aurait ni commencement ni fin. La théorie des "Supercordes" permet d'envisager une cosmomogie antérieure au Big Bang compatible avec un tel temps éternel .

D'après Ilya Prigogine et Isabelle Stangers (18), il se pourrait que dans un avenir lointain une nouvelle instabilité créatrice d'Univers se produise, et ainsi de suite, d 'où l'éternité d'une succession d'instabilités créatrices d'Univers à l'intérieur de ce temps éternel.
Evolutions dans fenetre de 100 ms Retour vers Debut et fin des temps Evolutions dans l'histoire du Vide


Pages personnelles de Bernard Corby. Histoire de l'Univers. Mis à jour le 23/10/03