RANDONNEE SUR LA "VIA VENTIANA" 

(VOIE ROMAINE VENCE-CASTELLANE)

 

TABLE DES MATIERES


Au XIXe siècle, la découverte de bornes milliaires montra l'existence d'une voie romaine secondaire menant de Vence à Castellane puis à Digne, voie qui fut baptisée "Via Ventiana".
Nous avons suivi au plus près cette via entre Vence et Castellane, du 18 au 23 Septembre 2001, en 5 jours et demie (les romains devaient mettre deux ou trois jours).  Nous y sommes retournés à plusieurs reprises pour trouver des bornes milliaires et des portions de chemin qui nous avaient échappé en 2001.
Je remercie M.  Jean-Louis DEPARDIEU  et  M. Paul GARCYNSKY, archéologues,  pour leur aide cruciale dans la préparation et la réalisation de cette randonnée.  

DOCUMENTATION

  1. Archéologia, N°315, Septembre 1995, Une Voie Romaine de Vence à Dignes. par Vincent Chavanne.
  2. Archéam, N°8, 2000-2001, Les bornes routières romaines dans les Alpes-Maritimes, par Pierre Maestracci.
  3. Enceintes et habitats perchés des Alpes-Maritimes, Musée d'art et d'histoire de Provence, Grasse avril-mai 2004.
  4. Les colonnes "marseillaises" de Vence, Oswald Baudot, mémoires de l'intitut de préhistoire des Alpes-Maritimes, Tome XXXVI, année 1994.
  5. Archéam, N°7, 1999-2000, Description d'une voie romaine reliant Castellanne à Briançonnet et Entrevaux (Glandèves), par Vincent Chavanne.

CARTES

Les cartes IGN du parcours sont, dans la série Top 25 : 3643 ET (Cannes-Grasse), 3642 ET (Vallée de l'Estéron), 3542 ET (Haut Estéron), 3542 OT (Castellane).
Dans les Alpes-Maritimes, certains sentiers sont balisés de jaune, et leurs départs ou leurs intersections sont repérés par des poteaux de balisage comportant un numéro.
Les trois dernières cartes indiquent l'emplacement de ces poteaux de balisage, le numéro des balises, et, en rouge, les sentiers balisés reliant ces balises.


TRAJET

(Cliquer sur la vignette)
Voies Romaines


Ne vous attendez pas à parcourir une voie dallée. Les voies romaines, contrairement à la croyance populaire, n'étaient dallées que dans les villes ou dans les endroits marécageux. Elles pouvaient être parfois bordées de pierres alignées. Mais le plus souvent, elles n'étaient constituées que par une tranchée plus ou moins profonde remplie de petites pierres ou de graviers, ou même parfois ne faisaient l'objet que d'un simple décaissement de terrain.
Parmi les quarante bornes milliaires qui jalonnaient la voie romaine Vence - Castellane tous les 1480 mètres, une dizaine d'entre elles sont restées en place ou à proximité de leur emplacement d'origine. Nous signalerons les milliaires facilement visibles (Par pitié, ne les déplacez pas). Il en subsiste d'autres, mais il est moins facile de les trouver.
D'autres milliaires ont été déplacés. Deux d'entre eux  sont visibles à Vence, un fragment est visible à la mairie de Coursegoules, un autre fragment devrait être visible  dans un local de la mairie de Gréolières.
Certains milliaires portent des inscriptions qui permettent de dire que cette voie romaine a été réparée en 213 sous Caracalla, en 235 sous Maximinus, entre 234 et 249 sous Philippe l'Arabe et finalement entre 317 et 324 sous les Césars Crispus, Licinius le Jeune et Constantin II.


Projets, Liens Avant la rando : Vence


Pages personnelles de Jacqueline et Bernard Corby. Randonnées pédestres et à ski de fond. Mis à jour le 21/9/2010